Nous diffusons la beauté naturelle

Le parfait sérum botanique pour des consommateurs sains et amateurs de nature : le ginkgo biloba

Les consommateurs sont de plus en plus intéressés par les notions d’auto-soins et de bien-être, une nouvelle tendance qui est déjà en train de transformer le marché des cosmétiques et ne doit pas être sous-estimée. Ces consommateurs sains et amateurs de nature sont à l’origine d’une forte augmentation de l’offre en produits cosmétiques protecteurs, souvent associés à un sérum botanique clé. 

Le concept de protection s’est élargi dans le même temps et peut à présent être compris de nombreuses manières : des qualités photo-protectrices aux produits capillaires protecteurs de la couleur en passant par les produits pour les peaux sensibles, cette nouvelle approche de la beauté et des auto-soins est intégrative et envisage le corps et l’esprit comme un tout. 

Il n’est donc pas surprenant que, pour suivre cette tendance, les marques cherchent rapidement des moyens de s’adapter afin de tenter d’offrir aux consommateurs ce qu’ils recherchent. En fait, la demande en produits de soin pour le corps, les mains et les pieds comportant un ingrédient végétal est en forte croissance dans le secteur, avec un pourcentage de 74% entre juillet 2019 et juin 2020, selon Mintel.

Les marques du marché des cosmétiques et des soins personnels réalisent que les consommateurs accordent de plus en plus d’importance au bien-être et à la connexion avec la nature et y voient un fort potentiel de storytelling  lorsque l’ajout d’un sérum botanique peut faire toute la différence. 

L’extrait de gingko biloba est un bon exemple pour décortiquer ces tendances et montrer aux marques la direction à suivre. 

Nous analysons le potentiel des belles histoires écrites sur le thème de la nature dans le contexte du marché des cosmétiques et des soins personnels. 

Shinrin yoku : le rituel japonais pour les amoureux de la nature et les sérums botaniques.

Déjà très intéressée par les ingrédients naturels, l’industrie des cosmétiques s’est dernièrement tournée vers  la médecine et le savoir traditionnel, le patrimoine et les rituels afin de chercher l’inspiration.

Le Shinrin yoku en est un très bon exemple. Ce terme, longtemps associé à la culture japonaise, peut se traduire littéralement par « bain de forêt », shinrin signifiant “forêt” et yoku, “bain”.  

Ce mot définit les vertus thérapeutiques et le bien-être dont peuvent jouir les êtres humains connectés avec la nature, un exemple étant la joie procurée par une promenade même courte dans un parc ou une forêt. 

Ne faire qu’un avec la nature, percevoir ses riches sons parfums, les chauds rayons du soleil et l’air frais, écouter les craquellements des brindilles lorsqu’on marche… Ce sont tous ces gestes qui stimulent tous nos sens et nous permettent de mieux vivre le moment présent, nous soulageant de nos inquiétudes et stress et ranimant notre plus pure énergie et vitalité. Et c’est exactement ce dont il s’agit avec le shinrin yoku

Avec ce terme, la culture japonaise traditionnelle reconnaissait déjà cette puissante connexion entre les humains et la nature, mais il existe aussi de solides preuves scientifiques attestant des vertus thérapeutiques du contact avec la nature. 

En fait, une étude a démontré qu’un environnement naturel tel qu’une forêt diminue les taux de cortisol (« l’hormone du stress »), le pouls et la tension sanguine, entre autres effets positifs pour les marcheurs en forêt. 

Ce sentiment de bien-être peut facilement être transféré dans des récits à propos de cosmétiques naturels, où prendre soin de soi-même et être en contact avec un sérum botanique rétablit la santé aussi bien mentale que physique et donne une apparence plus saine et plus fraîche à la peau et aux cheveux. 

Ginkgo biloba : le sérum botanique qui apporte le shinrin yoku à la vie

Cet intérêt des nouveaux consommateurs pour les produits à base de sérum botanique a fait naître un grand nombre d’opportunités pour les marques. C’est en effet, pour elles, l’occasion d’écrire de belles histoires et de toucher un plus grand nombre de consommateurs tout en s’engageant en faveur de produits aux effets protecteurs et préventifs .

Par exemple, cela pourrait être le moment de présenter des produits basés sur la force et le pouvoir protecteur des arbres. D’après la connaissance scientifique et traditionnelle, chaque espèce d’arbre a ses propres vertus, très utiles pour différents produits, des protections pour la coloration aux soins pour les peaux sensibles ou déshydratées en passant par les produits fortifiants.

 L’extrait de ginkgo biloba de Provital répond parfaitement à ces nouvelles opportunités de storytelling. Étant la « plus vieille espèce d’arbre terrestre » originaire de Chine, cet extrait soluble dans l’eau a de nombreux intérêts en cosmétique, présentant des effets anti-âge, anti-irritants et photo-protecteurs, tout en permettant de protéger la coloration des cheveux, de lutter contre la cellulite et d’améliorer la circulation.

Pour en savoir plus sur les opportunités de storytelling à proposer aux consommateurs et marques orientés nature, découvrez notre ebook gratuit ‘Rituels du monde pour le bonheur’, qui sera une mine d’inspiration sur certains extraits naturels associés aux rituels traditionnels pour le bien-être.

Laisser un commentaire

Pas encore de commentaire

Pas encore de commentaire pour cet article